Snoop kick en trap : « gnagnagnaaa »

Snoop Doggy Dogg aka Snoop Dogg aka Snoop Lion aka Snoop est un sacré personnage. Dans une de ses émissions youtube où le G Unit était invité , Snoop a commencé à expliquer (à 6mn 55) que :

« I don’t know who is who when they doing that rap style, and I love them all! I love Future, Migos, I love all them. Drake. They my n****s, but I don’t know who is who when the record is over. When I came out as a rapper, everyone had their own style. If you sounded like someone else, that word was called biting. You biting my style, you biting my shit. If you paying tribute, like I did with “La Di Da Di” with Slick Rick and Doug E. Fresh—I paid n****s who I grew up loving. I’m gonna redo your song, get you paid all over again, and let everybody know it’s your shit, and put a twist on it for the new kids who don’t even know it exist. That’s a different way of showing love as opposed to everyone rapping the same style. »

En gros, en français ça donne :

« Je kiffe Future, Drake, Migos et la nouvelle génération de rappeurs et je les respecte tous, mais le problème c’est que je n’arrive pas à distinguer qui est qui sur disque!! Autrefois, les Mc’s devaient avoir leur propre flow , si tu copiais c’était du « biting » (du pompage). Si tu voulais reprendre un titre, c’était pour rendre hommage (cf Snoop fait un clin d’oeil à Slick Rick et Doug E Fresh avec « La Di Da Di » ) et du coup les gens comprenaient les références et c’était l’occasion pour les plus jeunes de connaitre d’autres artistes … Enfin, c’était quand même plus noble que de voir des mecs avoir tous le même flow ! »

C’était quand même marrant de voir Snoop jouer les « Aznavour » en mode nostalgique : le rap c’était mieux avant !!

En tout cas la cerise dans le ghetto c’est quand un beatmaker de Minneapolis sample la voix de Tonton Snoop dans son émission, qui se moque de Migos, pour la mettre sur un beat trap . Snoop ne fait pas du « biting » mais du « titilling »!! Et ça passe presque mieux !!